Atelier 3 – L’encadrement des doctorants


Chaque atelier aura pour point de départ une proposition concrète d’évolution des pratiques ou du cadre règlementaire sur un point donné de la formation doctorale. Cette proposition a pour but de provoquer une première réaction des différents acteurs, afin de voir en quoi celle-ci est acceptable ou non, puis d’analyser les problèmes concrets que l’application de cette proposition pourrait poser.
Pour chacune de ces propositions, nous inviterons les participants de l’atelier à mettre en avant :
– une opinion générale sur la proposition ;
– les points forts et les points faibles de la proposition ;
– les difficultés éventuelles d’application de la proposition ;
– les aspects importants laissés de côté par la proposition ;
– la manière la plus efficace de mettre en place la proposition ou de la généraliser.

Atelier 3 – L’encadrement des doctorants

Cet atelier abordera la vaste question du rôle de l’encadrant du doctorant. Le doctorat devenant une formation par la recherche, et non nécessairement pour la recherche, le rôle de l’encadrant du projet scientifique s’en trouve donc profondément modifié. L’atelier devra définir les devoirs des encadrants et les moyens pour préparer ces derniers à l’ensemble de leurs missions d’accompagnement du doctorant.

Proposition: La réforme de l’HDR

L’Habilitation à Diriger des Recherches (HDR) a pour but de s’assurer que les futurs encadrants disposent des compétences scientifiques et managériales pour encadrer des doctorants. Cependant, jusqu’à présent, le passage de l’HDR n’impliquait que l’évaluation des qualités scientifiques du futur encadrant. Pour remédier à cette situation, la participation à un séminaire de formation d’une semaine sera désormais obligatoire pour tout candidat à l’HDR. Les futurs encadrants seront sensibilisés a leur rôle d’accompagnement du doctorant : former un docteur, c’est-à-dire un chercheur compétent et autonome capable de valoriser ses compétences dans différents domaines. Ils seront, entre autres, formés aux pratiques managériales et tenus de veiller au respect des obligations du doctorant, comme le suivi de formations ou la réalisation de missions pendant son doctorat : enseignement, conseil, valorisation, communication, etc.